Ce mercredi au micro d’ESPN Brésil, Neto est revenu sur la fin de sa saison avec la Fiorentina, marquée par les réactions difficiles des supporters à son égard lorsqu’il a annoncé son transfert : « A Florence on m’appelait le mercenaire et tout le monde m’a détesté lorsque j’ai décidé de ne pas prolonger. Je ne sortais même plus de chez moi pour éviter les problèmes et toutes les personnes qui venaient me faire des reproches. »

Malgré son attachement pour le club et pour la ville, il a décidé de partir pour changer de vie et s’est dirigé vers la Juve : « Quand j’ai décidé de partir, j’ai toujours montré que je n’avais rien ni contre le club ni contre la ville. J’étais content à Florence et j’ai décidé de partir seulement parce que je voulais changer ma vie. La Juventus a été le club qui a montré le plus d’intérêt pour moi. Les bianconeri ont une mentalité de gagnants qui va bien avec ma personnalité. »

En arrivant à Turin, il savait que la concurrence serait importante mais il apprécie cette situation : « Je suis fier d’être aux côtés de Buffon car depuis que j’ai commencé à jouer, à 12 ans, il était déjà une référence pour moi. M’entraîner avec lui et le côtoyer tous les jours est vraiment une très bonne expérience. »

Même s’il est souvent sur le banc (il n’a joué que deux matchs pour l’instant : titulaire contre Frosinone en championnat et contre le Torino en Coupe d’Italie), il croit encore à ses chances de pouvoir jouer un jour pour le Brésil avec la Seleção : « Je joue pour la Juventus qui est l’un des plus grands clubs du monde. Je continue à faire  mon travail de la même manière que si j’étais titulaire. Je fais de mon mieux et j’avance au jour le jour. Quand on joue dans un grand club, être appelé en équipe nationale est bien sûr un objectif, mais c’est surtout la conséquence de tout ce travail. »

LAISSER UN COMMENTAIRE