Une 4èmerecrue fait son apparition au sein de la Juventus Women : il s’agit de l’anglaise Lianne Sanderson.

Pour ceux qui suivent de près les bianconere, son visage doit vous être familier. En effet, Sanderson a rejoint l’équipe non pas aujourd’hui, mais déjà depuis fin décembre. Elle suit depuis un programme de remise en forme personnalisé pour récupérer d’une blessure au genou. Elle est à ce jour, prête et a donc officiellement signé son contrat avec le club turinois.

Agée de 30 ans, elle a récemment dépassé les 50 caps avec son équipe nationale. Durant sa carrière elle a joué dans différents clubs, en commençant tout d’abord par les Arsenal Women dans la catégorie des jeunes avant de rejoindre l’équipe première en 2003. Avec son club, elle a remporté 5 titres consécutifs de championnes d’Angleterre, 4 FA Women’s Cup, 2 FA Women’s Premier League Cups et une UEFA Women’s Cup. Après avoir fini 2 fois d’affilée meilleur buteuse du championnat anglais, Liane rejoint alors le deuxième club de Londres : Chelsea où elle est restée très prolifique devant les buts. Depuis 2010, elle évoluait aux Etats-Unis où elle a représenté Philadelphie, DC United, Boston Breakers, Portland Thorns, Orlando Pride et plus récemment Western New York Flash. Elle a d’ailleurs remporté le championnat avec ces derniers en 2016. Elle a également connu la ligue Espagnole avec l’Espanyol durant la saison 2011/2012.

L’internationale anglaise s’est elle aussi exprimé aux micros de Jtv.

Comment te sens-tu après avoir signé à la Juventus ?

« C’est une belle sensation, c’est un rêve qui devient réalité. J’ai déjà en partie fait connaissance avec mes nouvelles coéquipières. Je suis arrivée en décembre où je me remettais d’une blessure au genou. Je me suis tout de suite sentie mieux et c’était fantastique pour moi d’arriver dans une équipe aussi importante et un des plus grands clubs du monde. »

Qu’est-ce qui t’as amené à choisir la Juventus ?

« Comme je l’ai dit, quand on m’a invité à venir en décembre, j’étais enthousiaste face à l’opportunité qu’on me donnait. A l’époque j’étais déjà blessée et ils m’ont tout de suite fait sentir qu’ils avaient confiance en moi et qu’ils me voulaient absolument peu importe la blessure. Que ce soit Stefano, Fabrizio, Luca ou tous les autres membres du staff, ils voulaient m’aider à récupérer et j’ai beaucoup aimé cela. »

Quels sont tes objectifs pour la saison à venir ?

« J’ai regardé beaucoup de matchs de la Juventus Women cette saison et je suis contente qu’elles aient remporté le championnat. Je veux tout gagner, la Coupe, la Supercoupe et toutes les compétions auxquelles je prendrais part. J’espère que mon arrivée et celle des autres permettront d’apporter de l’expérience à l’équipe. J’ai joué la dernière Coupe du Monde où j’ai remporté la médaille de bronze. Je pense que j’ai accumulé beaucoup d’expérience depuis le début de ma carrière et j’espère en faire profiter toute l’équipe. D’après ce que j’ai vu, les filles aiment beaucoup jouer au football et c’est ce qui me rend très enthousiaste. »

Parlons de tes coéquipières. Est-ce que tu as discuté de la Juventus avec ta coéquipière en équipe nationale, Enolia Aluko ?

« Oui, on se connaît depuis très longtemps et je suis très contente à l’idée de jouer à nouveau ensemble. Nous avons joué ensemble quand on était plus jeunes en nationale. Quand elle est arrivée, je lui ai dit que c’était un endroit fantastique. Ici ils sont très professionnels et font les choses de manière juste. Je lui ai dit qu’elle se sentirait bien ici. »

Tu nous as dit que tu passais beaucoup de temps ici depuis quelques mois. Parle-moi de ton expérience jusqu’à présent et comment penses-tu que cela pourra t’aider à t’adapter plus rapidement ?

« Je suis à Vinovo depuis 5 mois, et je me sens déjà comme à la maison. Je passe 10h par jour pour récupérer de ma blessure au genou. J’ai aussi rencontré les membres du staff de l’équipe masculine qui m’ont aussi aidée. Je m’entraînais dans la salle de gym avec des joueurs comme Higuain, Dybala et même Allegri. C’était un rêve pour moi. Cela m’a donné beaucoup d’inspiration et de motivation pour réussir. Je n’ai jamais senti qu’il y avait une séparation entre les hommes et les femmes, nous étions ensemble comme si nous ne faisions qu’un. Beaucoup de clubs le disent mais ne le font pas. »

C’était comment d’assister aux matchs de cette saison à partir des tribunes en sachant que tu allais faire partie de cette équipe ?

« C’était très difficile, beaucoup de personne me posait des questions sur mon avenir, si j’allais signer ici. Les fans ont été fantastiques, beaucoup m’ont contactée sur Facebook, ils savaient que j’étais à Turin. Je n’ai pas aimé faire la spectatrice, je me demandais combien de temps cela prendrait de m’entraîner enfin avec les filles et d’être à nouveau sur le terrain. C’est pour cela que c’était difficile de ne faire que regarder les matchs. J’étais contente quand l’équipe gagnait mais maintenant je le suis encore plus d’enfin faire partie réellement de cette équipe. »

Après avoir gagné la Champions League dans le passé, qu’attends-tu de l’équipe la saison prochaine ?

« La Ligue des Champions est quelque chose de très important, c’est la plus belle compétition du monde. La victoire avec Arsenal en 2007 est un des plus beaux moments de ma carrière, un de mes plus beaux souvenirs mais maintenant je veux faire quelque chose d’important ici. Je pense que cette année on peut y croire. Ce sera notre première année en Ligue des Champions, ce ne sera pas facile mais on le sait. On se prépare de la meilleure manière qui soit avec les filles qui étaient déjà ici ainsi que les nouvelles arrivantes. Je pense que mon expérience dans le domaine pourra beaucoup aider l’équipe. »

Tu as beaucoup joué à l’étranger. D’un point de vue extérieur, que penses-tu de l’Italie ?

« J’ai passé huit ans aux Etats-Unis. C’était pour moi un grand moment dans ma carrière et la meilleure décision que j’ai prise. J’en étais très heureuse, et quand vous êtes heureuse, vous ne pouvez que mieux jouer au football. Et quand je suis arrivée ici, à Vinovo, je me suis vraiment sentie la bienvenue. »

Et comment va ton italien ?

« C’est un peu difficile car ici on ne parle pas beaucoup anglais mais je suis impatiente d’apprendre l’italien. Heureusement l’année dernière, j’ai appris tous les chants des supporters parce que j’allais voir les matchs et je chantais avec le public. Je veux vraiment apprendre, ce ne sera pas facile mais je pense que le football est un langage universel. Je me suis déjà entrainée avec l’équipe qui parlait en italien et je n’ai eu aucun problème. Cela ne me stresse pas. »

Et pour conclure, si je te dis « fino alla fine » tu dis ?

« Forza Juventus ! »

C’est avec plein de détermination et d’envie que Lianne Sanderson rejoint les bianconere. En espérant que son expérience serve à l’équipe pour cette nouvelle saison pleine d’espoir.

Bienvenue à elle !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here