Ancien joueur de la Juventus désormais au service du milieu de terrain du club New York City en MLS, Andrea Pirlo a accordé une interview aux médias italiens La Stampa et la Repubblica. L’occasion pour le Maestro de donner son opinion sur plusieurs sujets et notamment concernant le club bianconero.

Une Juve en crise mais favorite pour le Scudetto malgré tout ?

« Ce sont des petites choses, peut être dues à un petit manque de concentration. Mais à part les matchs à Florence et San Siro, je pense qu’ils ont toujours dominé. De plus, il peut arriver de perdre, mais si la Juve est sur le coup, elle n’aura pas de problèmes et reste nettement favorite. Je suis souvent en contact avec mes ex coéquipiers et les dirigeants, je suis mis à jour. »

La Ligue des Champions

« J’espère que la Juve la remportera, elle a été construite pour en arriver au bout. Le Real, le Barça ou le Bayern ne me semblent pas venus d’une autre planète. Je les ai vu et eux aussi ont des hauts et des bas. La Juve peut avoir sa chance. »

La défense de la Juve

« Je lis et j’entends ces jours-ci qu’elle est dépassée, pourtant il y a un mois tout le monde disait que la BBC était super. Elle a pris 2 buts et tout d’un coup on dit qu’elle a vieilli : c’est le football italien. Cela fait 5 ans qu’ils gagnent et il n’y a pas meilleurs qu’eux en circulation ces temps-ci. Ensuite il y a Rugani qui est très fort et Benatia. »

Dybala

« Dybala est un grand champion et le voir avec le numéro 21 fait un bel effet. Je dirais qu’il le porte dignement. Il a un profil de fuoriclasse et on me dit souvent que c’est un bon garçon, avec l’envie de s’améliorer : c’est quelque chose qui compte. Mais s’il y avait un coup franc à tirer entre lui, Pjanic et moi, c’est moi qui le prendrait. »

Supporter de la Juve ou de Milan lors du match à Doha ?

« Quand je regarde un match je suis partagé. Mais maintenant j’ai plus d’amis à la Juve alors j’étais plus pour eux. »

La Juve la plus forte

« Celle où j’étais et l’actuelle sont différentes. Elles ne sont pas construites pareilles. Des fois, on est plus forts au milieu de terrain et parfois plus en attaque. Pendant les années où j’étais là, il a toujours manqué quelque chose, mais nous sommes satisfaits de ce que nous avons fait. Maintenant, ils ont tout pour atteindre tous les objectifs. »

Son plus beau Scudetto 

« J’ai passé 10 ans inoubliables à Milan avec de grands trophées comme la Ligue des Champions ou la Coupe Intercontinentale. Mais mon plus beau Scudetto est le premier remporté avec la Juve. C’était une équipe en phase de renaissance et de construction. Personne ne s’attendait à ce que nous gagnions la première année. C’étaient 4 années fantastiques. »

Quel est le secret ?

« C’est une très grande Société, la mieux organisée en Italie, mais aussi au niveau international : elle continuera à gagner pour encore de nombreuses années. »

Sa décision de partir

« C’était une décision réfléchie. J’avais encore un an de contrat avec la Juve mais après avoir perdu la finale de Ligue des Champions je ne voulais pas rester. Je n’aime pas être un poids : je savais qu’il était possible que je joue un peu moins la saison suivante, et je ne pouvais pas supporter d’être un poids à conserver pour l’équipe juste pour mon nom. J’ai préféré aller ailleurs et tenter une autre expérience. Chacun doit comprendre quand il est temps de changer sans que les autres aient à le lui dire. Je ne sais pas si je m’arrêterai à New York, j’ai un contrat jusqu’en décembre, ensuite nous verrons. »

LAISSER UN COMMENTAIRE