Ce soir à 18h30, la Juventus affronte Tottenham pour un dernier test avant la Supercoppa, contre la Lazio. Pour préparer son équipe, Massimiliano Allegri peut déjà se reposer sur les enseignements révélés par la tournée américaine.

Une victoire, une défaite et un match nul ; cinq buts encaissés, cinq buts marqués : le bilan de la Juventus n’aurait pas pu être plus équilibré au terme de la tournée américaine. Mais on le sait, les résultats sont bien secondaires dans ce genre de rencontres. L’objectif est avant tout de monter en puissance d’un point de vue physique, d’intégrer les recrues, peaufiner son système de jeu et les automatismes. Ainsi aux Etats-Unis, Massimiliano Allegri a confirmé son 4-2-3-1 et lancer les nouveaux venus : Rodrigo Bentancur, Douglas Costa, Mattia De Sciglio, Wojciech Szczesny et Federico Bernardeschi.

L’attaque confirme son potentiel

Parmi les satisfactions, on peut citer l’attaque. Avec cinq buts au compteur en trois matchs, la Juve n’est pas restée une seule fois muette devant le but. L’entente entre Dybala et Higuain est toujours aussi bonne et après une saison complète ensemble, l’impression est que le duo pourrait se révéler encore plus dévastateur que l’an passé. Buteur contre la Roma, Mario Mandzukic a confirmé qu’il faudra se battre pour lui prendre sa place de titulaire. Si Federico Bernardeschi et Douglas Costa sont d’incroyables dribbleurs, la grinta et la personnalité du croate, seul buteur en finale de Ligue des Champions, pourrait manquer à la Juve dans les moments difficiles. Les prestations de Cuadrado ont également été satisfaisantes, même si on attend toujours plus de précision de sa part. Le doute persiste pour la Vieille Dame qui hésite encore à mettre le Colombien sur le mercato. Enfin, le jeune Moise Kean a confirmé son potentiel contre le PSG avec un remarquable assist pour Marchisio et un pénalty obtenu. Cherché par l’Hellas et Crotone, il est de plus en plus probable de le voir s’installer comme la doublure de Gonzalo Higuain la saison prochaine.

Marchisio déjà en grande forme

Allegri l’avait prédit : « Pour revoir le vrai Marchisio, il faudra une année parce qu’il faut du temps pour récupérer d’une blessure au genou ». Le principino semble lui donner raison tant son impact a été visible lorsqu’il a été sur le terrain. Auteur d’un doublé contre le PSG, il a fait preuve de personnalité et transmis de la sérénité à l’équipe, à la fois dans la construction du jeu et en phase défensive. Alors que Khedira semble avoir besoin de plus en plus de temps pour atteindre une forme convenable, on peut s’imaginer à voir Max Allegri débuter la saison avec un tandem Pjanic-Marchisio. A moins que le mercato finisse par porter le milieu de stature internationale tant attendu…

La défense trop juste

Si elle s’est montrée convaincante d’un point de vue offensif, la Vieille Dame a été beaucoup moins rassurante au niveau défensif. Mais il serait bien trop prématuré de lier cela au départ de Bonucci. Les raisons sont ailleurs : la défense bianconera est avant tout vieillissante. A 36 ans, on ne peut s’étonner de voir Andrea Barzagli être encore trop juste d’un point de vue physique. L’international italien devra travailler beaucoup cet été pour obtenir une meilleure condition athlétique. Mais connaissant l’homme, on ne doute pas une seconde qu’il fera ce qu’il faut pour rester compétitif. Âgé de 32 ans, Giorgio Chiellini est lui aussi encore loin de sa forme optimale.

Si les deux tauliers italiens sont encore en retard d’un point de vue physique, les prestations de Medhi Benatia ont été plutôt positives. Et pour sa première apparition de la saison contre la Roma, Daniele Rugani a disputé un excellent match. En revanche, Rolando Mandragora n’a pas réussi à s’imposer dans cette position de défenseur central. Séduisant contre le Barça mais complètement dépassé contre le PSG, l’espoir italien devrait se diriger vers Crotone sous la forme d’un prêt. Mais la Juventus lui a assuré qu’elle continuait de le voir comme un élément important pour l’avenir. Sur les côtés, Matia De Sciglio laisse une impression positive. Son concurrent, Stephan Lichsteiner, alterné le bon et le moins bon. A gauche, Alex Sandro est déjà en très grande forme et a donné de bonnes raisons à la Juventus de résister au pressing de Chelsea. Kwadwo Asamoah s’est en revanche montré en difficulté face à des adversaires rapides. Le Ghanéen a souffert contre le Fc Barcelone et contre la Roma, alors que le jeune Cengiz Under mettait le feu sur son côté. C’est peut-être pour ces raisons que la Juventus est revenue à la charge vers l’Atalanta afin de rompre le prêt de Leonardo Spinazzola. Mais après avoir essuyé plusieurs refus et qu’elle a l’accord du joueur, on voit mal comment la Juve pourrait pousser les Lombards à changer d’avis.

Dernier arrêt avant la Supercoppa

Revenue en Europe, la Juventus affrontera en fin de journée Tottenham à Wemblay. Pour ce match, Massimiliano Allegri ne prépare aucune surprise et confirmera le 4-2-3-1. En défense, il devrait aligner un duo Chiellini-Rugani en défense centrale. Ils seront accompagnés de Matia De Sciglio à droite et Alex Sandro à gauche. Au milieu, place au tandem Pjanic-Khedira pour épauler le trio d’attaque composé de Dybala et Mandzukic. Douglas Costa et Juan Cuadrado sont en ballottage pour évoluer sur le côté droit. Enfin Gonzalo Higuain évoluera logiquement en pointe de l’attaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE