Riccardo Orsolini est la dernière recrue du mercato hivernal de la Juventus, et certainement la moins connue. Retour sur l’ascension de ce jeune joueur qui changera de club cet été, mais pas de couleurs.

« Un jeune Robben » selon son agent

Riccardo Orsolini a fêté ses 20 ans le 24 janvier dernier. Mais le plus beau cadeau est arrivé quelques jours plus tôt, le 19 janvier précisément, lorsqu’il a passé sa visite médicale pour la Juventus. Un grand coup encore pour la Vieille Dame qui a reçu à obtenir les faveurs du joueur d’Ascoli, qui a retenu l’attention des meilleures équipes de Serie A. Son agent, Donato Di Campli (qui défend aussi les intérêts de Marco Verratti) ne l’avait d’ailleurs pas caché en fin d’année 2016 : « Riccardo est un des joueurs les plus désirés sur cette fenêtre de mercato. En termes de caractéristiques, c’est un ailier habitué à repiquer dans l’axe, qui a une très bonne finition et une technique raffinée. Il est aussi puissant sur le plan physique. Pour moi, c’est un jeune Robben, le futur lui appartient ».

Comparé à Robben par un agent qui cherche surtout à entretenir le buzz autour de son client, Riccardo Orsolini s’est efforcé de garder les pieds sur terre. Il a ainsi affirmé à plusieurs reprises son désir de rester à Ascoli jusqu’à la fin de la saison et s’est même reconnu parfois dépassé : « Dès que j’entends parler de moi à la télévision, je change de chaîne. J’ai éteint mon téléphone et quand je l’ai rallumé, j’avais reçu plus de 500 messages rien que sur Whatsapp, qui me demandaient si j’allais à la Juve. Les vieux m’arrêtent dans la rue pour savoir si je reste ou si je m’en vais et quelle équipe j’ai choisi. Je reste silencieux et je fais un sourire bête ». De toutes ses qualités, l’humilité est l’une des plus grandes affirment ses proches.

Une irrésistible ascension

Pourtant, son ascension a de quoi faire tourner la tête. Pur produit d’Ascoli, il débute parmi les professionnels en Lega Pro (troisième division italienne) à seulement 16 ans. Mais c’est surtout durant la saison 2015-2016 qu’il explose. En Primavera, il réalise un championnat grandiose avec 17 buts et 9 assists. Il se fait aussi remarquer au Viareggio avec 3 buts en 3 matchs, dont un but remarquable contre Milan.

via GIPHY

Devant de telles performances, Devis Mangia, son entraîneur à ce moment, n’hésite pas à le lancer en Serie B dès le mois de mars. Sa première titularisation est un succès malgré une défaite 2-1 contre Vicenza et convainc son entraîneur de le lancer dès la première minute à plusieurs reprises. Il termine la saison avec 9 titularisations et une passe décisive.

Pour ce championnat 2016-2017, Riccardo Orsolini est donc attendu au tournant par les observateurs, qui ont eu un aperçu de son talent l’année dernière. Titulaire sur le côté droit de l’attaque, il réalise pour le moment une grande saison. En 23 apparitions, il a inscrit 4 buts et réalisé 4 passes décisives. Mais au delà des statistiques, il se distingue par une qualité technique supérieure à la moyenne. Sa capacité à repiquer dans l’axe en partant de son côté droit n’est effectivement pas sans rappeler Arjen Robben, comme le rappelait son agent.

Un profil parfait pour le 4-2-3-1

Pour le recruter, la Juventus n’a pas lésiné sur les moyens. En effet, le joueur s’est engagé jusqu’en 2021 pour un montant de 6 millions d’euros assortis de 4 millions d’euros de bonus. Il rejoindra la Juventus dès le mois de juillet et participera à la préparation de la nouvelle saison. Technique et rapide, il a sur le papier toutes les qualités pour évoluer dans le nouveau 4-2-3-1 d’Allegri. Sa capacité à éliminer en un contre un et à surprendre l’adversaire par une frappe ou un centre pourraient donc convaincre le mister de miser sur lui dès la saison prochaine, même si on peut raisonnablement s’attendre à un prêt. Mais en attendant d’en savoir plus sur son avenir, nous ne manquerons pas de suivre avec grande attention ses prestations en Serie B.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE