Après la défaite 3 buts à 1 sur la pelouse de l’Olimpico, Allegri et Bonucci se sont exprimés.

«Une défaite nous fera réagir», positive le coach. «Nous le regrettons, nous voulions clore le championnat ce soir, mais avec le calendrier que nous avons eu, le sort de celui-ci se décidera à la fin.»

Pour justifier la défaite, il explique: «En première mi-temps, nous avons fait un match sérieux, nous avons joué comme il fallait. Et puis, dans les 45 minutes qui ont suivi, nous avons fait tourner la balle moins vite, nous avons défendu avec moins de rage et laissé des espaces de façon à ce que la Roma puisse jouer à la verticale, ce qui a permis le but. La Roma a de grandes qualités et si on leur laisse du temps et de l’espace, ils frappent.»

«Nous devons rester sereins et lucides, et nous remettre tout de suite en marche. Ne soyons pas nerveux après ce match perdu, ça n’a pas de sens. Le championnat se gagne à la fin et nous avons eu un calendrier compliqué, donc c’est normal de ne pas l’avoir encore conclu. Maintenant, nous avons la preuve que pour gagner le Scudetto, il faut se donner du mal jusqu’à la fin: encaisser des buts comme ceux de ce soir ou celui contre l’Atalanta ne ressemble pas à la Juve, si elle joue avec la bonne mentalité. Mais déjà durant l’entraînement d’hier, je percevais que la concentration des joueurs n’était pas toujours au rendez-vous».

Allegri ne veut pas se laisser aller au pessimisme: «Nous sommes forts, et nous arriverons au bout de tous nos objectifs».

Bonucci, au contraire, laisse apparaître plus de regrets et d’amertume. «Si ce soir nous avions joué pour gagner le championnat, nous y serions arrivés. Au contraire, nous avons concédé trop de choses, surtout en deuxième mi-temps. Allegri a raison, dès l’entraînement d’hier, il y avait quelque chose qui n’allait pas».

«Ça ne va pas du tout cette baisse de forme, dernièrement nous avons encaissé trop de buts, c’est inconcevable. Lorsque l’on est proche du but, on ne doit pas concéder de points parce qu’ensuite les choses risquent de se compliquer. Après une très bonne première période, nous avons inexplicablement régressé, concédant trop de choses.»

«La défaite doit nous servir de leçon. Nous devons redevenir humbles, retrouver l’envie de courir, de nous sacrifier et de nous réjouir de nos victoires. Ce qui est en train d’arriver ne doit justement pas arriver, si on est proche de la victoire, on doit s’en emparer sans aucun calcul. Nous aurions pu en finir avec le championnat, et au contraire dimanche nous dépenserons encore de l’énergie alors que nous sommes dans une phase décisive.»

LAISSER UN COMMENTAIRE