La Juventus s’est imposée face au Torino, au terme d’un match peu spectaculaire mais géré du début à la fin par la Vieille Dame. Une telle maîtrise est un signal positif après le match contre Tottenham et cela suffit au bonheur d’Allegri : « Je suis fier d’avoir un tel groupe, avec ces valeurs morales. Je m’attendais bien à ce que l’équipe fasse un match du genre, surtout dans la gestion du ballon et au niveau technique. C’était le cinquième déplacement en sept matchs et il était donc important de gagner, surtout contre un Toro qui n’avait pas encore perdu ni encaissé de but à domicile en 2018 ».

Le match a encore fait des dégâts. Higuain puis Bernardeschi ont du quitter le terrain en cours de match. Allegri se veut rassurant : « Ils ont juste pris deux gros coups. Mercredi, nous reprendrons l’entraînement au complet. L’équipe est bien physiquement, nous avons fait un match différent avec une supériorité au milieu de terrain ».

Malgré toutes ces blessures, l’équipe continue de gagner. S’agit-il de la Juve la plus forte qu’il ait jamais entraîné ? « Non. Ce sont des équipes différentes. La première année, j’ai hérité d’une équipe très forte. Ensuite, il y a eu des changements et une nouvelle philosophie. La seconde année, nous avions beaucoup de quantité mais peu de technique et nous avons même gagné 25 matchs sur 26. Personne ne nous arrêtait. Maintenant, nous sommes encore différents mais nous devons progresser dans la gestion du ballon » .

Les choix d’Allegri ont été payants. Il a d’abord progressé Bernardeschi à Dybala pour remplacer Higuain : « J’ai placé Douglas Costa en avant-centre parce qu’il était trop marqué et contraint à reculer. Paulo revenait d’une blessure de 40 jours, ça aurait été comme gâcher un remplacement. Je l’ai fait entrer plus tard pour faire souffler Douglas Costa ». La titularisation de Rugani a aussi été une réussite : « Benatia a fait 10 matchs excellents et il faut exploiter la forme d’un joueur. Il devait se reposer et Rugani a fait un très bon match. Il a été efficace à la relance, il doit juste être un peu plus insouciant parce que la technique, il l’a ».

Avec un Napoli presque éliminé de l’Europa League, la lutte pour la première place s’annonce un peu plus difficile encore. Mais la mentalité de la Juve est bien différente : « Nous les félicitons pour le championnat qu’ils sont entrain de réaliser. Notre objectif à nous est de remplir le plus possible le calendrier parce qu’à force de s’entraîner, on finit par s’ennuyer ».

Stefano Sturaro

Il vit une saison compliquée mais aujourd’hui, il s’est montré à la hauteur. Stefano Sturaro a été l’un des artisans de la victoire de la Juve contre le Toro : « Je suis content pour ma prestation et celle de l’équipe. C’était un derby, le plus important n’était pas la tactique mais qui était le plus déterminé. Nous l’avons remporté et c’est la seule chose qui compte ».

« Ces points sont décisifs. Gagner ici, après avoir perdu Gonzalo [Higuain] nous donne encore plus de moral, en plus de maintenir notre position au classement ». La sortie du Pipita n’a effectivement pas affaibli la Juventus : « Nous nous sommes bien réorganisés. Le Mister a mis Douglas Costa en attaque et il a demandé aux ailiers de déborder plus. On a rencontré quelques difficultés face à un Torino qui a montré qu’il était en forme. Mais comme je l’ai dit, les détails importent peu : seule la victoire compte ».

Alex Sandro

Aligné dans une position offensive inhabituelle, Alex Sandro a été décisif en inscrivant le seul but de la rencontre : « Je suis très content. Je joue où on a besoin de moi : en défense, au milieu… Et même en attaque. Le but est l’oeuvre de tout le monde, je félicite l’équipe. Personnellement, je suis satisfait parce que c’est la deuxième fois que j’inscris un but dans le derby ».

Autre motif de satisfaction, le retour de Dybala : « Paulo élève le niveau de l’équipe. Il est rentré et il a fait un très bon match ».

LAISSER UN COMMENTAIRE