La Ligue des champions revient pour une nouvelle édition et la Juventus commence sa campagne contre l’Atletico Madrid ce mercredi. Un duel entre les deux clubs qui auront effleuré du doigt la consécration européenne il y a peu et qui compte bien décrocher le graal.

Forme du moment

S’il y avait un point négatif sur les premiers matchs, c’était bien la condition physique des joueurs, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils étaient à bout de souffle. L’équipe aura souffert et n’aura rien montré d’intéressant lors de cette rencontre. Mais si ce match nul ressemble à une petite erreur de parcours, il nous aura coûté cher car nous avons perdu plusieurs joueurs importants. Pjanic, Douglas Costa et Danilo se sont blessés. Perdre son regista, son créateur en attaque et son latéral droit quand le remplaçant est déjà blessé, ne sont pas des signes de bonne augure.

Par chance, l’Atletico n’est pas forcement dans une meilleure forme. En déplacement sur le terrain de la Real Sociedad, les Colcheneros ont perdu 2-0. Malgré une tentative de revenir au score avec de grosses occasions, Moya aura su garder sa cage inviolée. L’Atletico n’aura pas réussi à développer son jeu et se sera fait surprendre par le pressing des basques. Autrement dit, les états de formes sont équivalent aux turinois.

Historique des confrontations

Comment oublié ce huitième de finale de Ligue des champions l’année dernière où après avoir perdu 2-0 au Wanda Metropolitano, les hommes d’Allegri avaient réussi l’impensable en remportant 3-0 le retour à l’Allianz Stadium. D’ailleurs, fait plutôt « amusant », c’est la seule victoire de la Juve dans la compétition contre les Colchoneros. Avant cette double confrontation, les deux équipes se sont déjà rencontré en poules en 2014 pour des matchs très fermés avec une défaite 1-0 à Madrid et un 0-0 qui arrangeait tout le monde pour la clôture de cette phase. Autrement dit, très peu de rencontres récentes entre les deux plus beaux loosers de la coupe aux grandes oreilles de cette décennie.

A quoi s’attendre ?

Difficile de savoir où en est la Vieille Dame. Perdre Douglas Costa avant un rendez-vous aussi important, reste très difficile. On sait que l’équipe peut trouver les ressources nécessaires dans les grands matchs comme contre Naples mais le remplacement du brésilien devra augmenter son niveau de jeu. Il semblerait que Bernardeschi soit le titulaire avant la rencontre et l’italien ne montre toujours pas de choses intéressantes. L’Atletico reste une équipe difficile à manier et si aucune des deux équipes ne prend réellement le dessus, le match risque de se terminer avec très peu d’occasions franches et de buts.

On ne divise pas jeu et résultats ! Lotta et non mollare mai...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here