La compo du match.

Peu de surprises dans le onze aligné par Massimiliano Allegri. Toujours blessé, Alex Sandro est remplacé par De Sciglio, alors que Cancelo occupe le couloir droit. Annoncé incertain suite à des douleurs dorsales, Bentancur est cependant titulaire dans l’entre-jeu, aux côtés de Pjanic et Matuidi. Pas de changement en attaque avec le trio classique cette saison.

Juventus (4-3-3) : Szczesny; De Sciglio, Bonucci, Chiellini, Joao Cancelo; Pjanic, Bentancur, Matuidi; Dybala, Mandzukic, Ronaldo.
Sur le banc : Perin, Pinsoglo, Benatia, Rugani, Spinazzola, Costa, Bernardeschi, Emre Can, Cuadrado.

Inter Milan (4-3-3) : Handanovic, Vrsaljko, Skriniar, Miranda, Asamoah, Gagliardini, Brozovic, Mario, Politano, Icardi, Perisic.

Sur le banc : Padelli, Candreva, D’ambrosio, de Vrij, Keita, Martinez, Ranocchia, Valero, Vecino.

Le film du match

Début de match en dents de scie pour les hommes d’Allegri. Bien que les débats soient relativement équilibrés, on sent une certaine forme de fébrilité de la part des bianconeri qui laisseront filer quelques précieuses balles dans le milieu de terrain, donnant quelques armes à l’adversaire, sans danger. Parfois imprécis, Pjanic prendra même un carton jaune, tôt dans le match.

La première grosse frayeur arrivera à la demi-heure de jeu avec une énorme occasion de l’Inter. Sur une belle remise d’Icardi, Gagliardini reprend et voit sa frappe heurter le poteau. Effet immédiat avec une tête de Mandzukic quelques minutes plus tard, qui finit cependant dans les mains d’Handanovic. Quelques secondes plus tard, c’est Bentancur, bien servi par Cancelo, qui s’essaye à son tour, cette fois sa frappe est détournée par le défenseur et obtient donc le corner. Nouvelle occasion pour la Juve avec Chiellini qui détourne le ballon et oblige le gardien à une énorme parade. 0-0 à la pause.

La seconde période démarre fort, les consignes d’Allegri à la mi-temps semblent être axées sur une volonté de presser beaucoup plus haut et malgré cela, c’est l’Inter qui va profiter d’une perte de balle de Matuidi qui a failli coûter cher.

Peu après l’heure de jeu, c’est l’intraitable Mandzukic qui reprend parfaitement le centre de Cancelo et expédie le ballon au fond des filets de la tête devant l’ancien de la maison, Asamoah. Notons sur ce but l’ouverture de Matuidi, hauteur d’un excellent match, sur le côté gauche pour Cancelo qui avait déjà permuté avec De Sciglio (le portugais avait débuté le match du côté droit).

Spaletti tentera bien de faire des changements, avec notamment l’entrée en jeu de Keita Baldé pour renforcer le secteur offensif mais rien n’y fait, la Juventus est une nouvelle fois intraitable.

Nouvelle victoire, nouvelle clean-sheet et une belle avance au classement avec 14 points d’avance sur l’adversaire du jour.

Mention spéciale pour Chiellini, Matuidi et Cancelo qui comme à leur habitude, ont livré un match exceptionnel avec une solidité défensive pour Giorgio et Matuidi, et un réel apport offensif de Cancelo, comme il nous le démontre depuis le début de la saison.

Le joueur du match.

Chiellini est le candidat le plus sérieux. Dur sur l’homme, il commet peu de fautes et efface petit à petit Icardi. Bien qu’il ait perdu quelques balles sur des relances plus ou moins difficiles à exécuter, son caractère de guerrier motivera l’équipe à de nombreuses reprises, lors des phases de domination des joueurs de l’Inter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here